Open National de ROCHEFORT (17)

Open National de Rochefort, les 7 et 8 mars 2015

 

 

Et nous voilà arrivés au huitième Open National de la saison, l’Open de Rochefort. Rochefort, sous-préfecture de la Charente-Maritime, nous a accueillis pour cette compétition dans la salle du gymnase de la Casse aux Prêtres. Accueil chaleureux par toute l’équipe des bénévoles qui se sont donnés comme objectif notre satisfaction. Bien sûr, la salle n’est pas de toute première jeunesse, mais Daniel Letzelter et sa bande de bénévoles lui ont donné un air de fête. Certes, c’est toujours cette allée centrale qui fait causer, une fois assis, on ne passe plus ou difficilement. Et pour la caméra terrain c’est de la haute voltige, il vaut mieux s’abstenir. Et cette allée centrale contestée ce n’est pas qu’à Rochefort, alors…Autrement, chauffage normal, éclairage satisfaisant, moquette généralisée, grillades diverses sous le soleil pour les exigeants de la bouffe, c’est la signature des bénévoles du 8 Pool Rochefortais.

Les festivités ont commencé dès le vendredi soir avec un NC et 136 inscrits. Parmi ces inscrits, on a pu noter la présence des Gossez, père, mère et enfant, Jean Ludovic, Karine et Tom. Tom Gossez (je fais du billard depuis l’âge de trois ans, dit-il), 13 ans, a déjà des postures de pro, il a de qui tenir. Tom est allé jusqu’au trente-deuxième de finale.

Le NC a été remporté par Fabrice Moreau face à Jean François Ballon. Ont été éliminés en demi-finale, Francis Vu Van et Médéric Allais.

Et le samedi, place à l’Open National avec 226 inscrits.

Léo Boumra : « Un coup de chapeau à Fabien Couédon. Je mène 2 à 0 mais Fabien me rejoint à 2 partout, puis remporte le match 4 à 2. Il n’a fait aucune erreur, il a joué de façon magistrale. C’est vraiment un champion ».

Samuel Bocahut : «  Eh oui, c’est mon anniversaire aujourd’hui, 34 ans. Ce n’est pas mon Open, je perds au troisième tour. Je joue aux Ducs d’Anjou, en Elite. Auparavant j’ai évolué en Nationale 1, 2 ans, et en Nationale 2, 2 ans. Cette saison, en Elite, ce n’est pas facile pour nous, nous faisons face avec des  intervenants qui viennent de Départementale 1 et 2 ».

 

Midi, c’est l’heure du tirage du Grand Prix effectué par une main innocente, la mienne.

Et ma main tire des rencontres chocs, Elie Christidis face à Pierrick Viton, Paul Coldrick face à Julien Raiwet, Frédéric Dionet face à François Catalan…

 

Le Grand Prix de Rochefort,

c’est l’Open des belles performances pour les non permanents !

 

En Grand Prix, élimination de Paul Coldrick par Julien Raiwet, 7 à 5, élimination de Ludovic Violette par le tout nouveau non permanent, Sébastien Jérôme, 7 à 4, et la qualification difficile d’Antoine Storme face au non permanent Sébastien Gauly, sur la belle 7 à 6.

Antoine Storme a joué seul contre tous : chaque joli coup, et il y en a eu, chaque noire rentrée par Sébastien Gauly, c’était la puissance des applaudissements dans la salle que l’on entendait, rien pour Antoine Storme. Sébastien était chez lui avec ses supporters.

 

 La malchance a-t-elle abandonné Frédéric Dionet ? Oui, un peu. Au premier tour, Frédéric élimine François Catalan, 7 à 6. En quart de finale, il élimine Antoine Storme, 7 à 5. En demi-finale, il ne peut rien contre Christophe Thébault, défaite 4 à 7. Frédéric est tombé en demi contre un champion hors norme. Christophe a étalé sa classe, j’ai été émerveillé devant tant d’adresse, chapeau l’artiste ! Tu me fais rêver. Résumé de cette rencontre sur www.open-mag.fr. Frédéric Dionet occupe une place au classement général du Grand Prix qui ne reflète pas sa véritable valeur. Une saison en demi-teinte sans doute à oublier.

En finale, Christophe Thébault remporte ce Grand Prix face à Julien Raiwet, 7 à 2.

 

 

Eliminés en demi-finale, Elie Christidis, sur la belle, 7 à 6, par Julien Raiwet, Frédéric Dionet par Christophe Thébault, 7 à 4.

L’Open National a été remporté par Benoît Pelleray face à Marc Stubley. Ont été éliminés en demi-finale, Thierry Foucaut et Cédric Santraine.

 

Le tournoi féminin a été remporté par Johana Robert face à Stacy Verrier. Ont été éliminées en demi-finale, Carole Boissière et Cyrielle Maerten.

 

Championnat.  Comme à son habitude, Daniel Letzelter a déposé sur chaque table un livret avec ses sponsors en bonne place, les calendriers et les classements des championnats, les Tops, ben, c’est le Top quoi. Et cela en plus de votre magazine, la com’ en AFEBAS c’est magique !

Les gros coups du dimanche en championnat

 

Frédéric Dionet face à Samuel Dudognon, Bull’s Brothers contre Txchinkoy’s : Frédéric est snooké, il se désnooke correctement en rentrant ses deux dernières billes, en doublé, tout en se replaçant nickel sur la noire, en deux coups c’est gagné !

Dimitri Labouille, allias Monsieur Lustucru, face à Paul Coldrick : Dimitri est snooké. Il se désnooke en deux bandes, touche une de ses billes, et c’est Paul qui est snooké ! Dimitri hérite de deux coups, empoche ses deux dernières billes et rentre la noire, c’est gagné !

Le Black Bird que l’on croyait endormi, s’offre les deux grosses cylindrées du championnat lors de la phase 2. Victoires contre les Bull’s Brothers et les Txchinkoy’s. Déjà lors de la dernière journée du championnat régulier, le Black Bird avait gagné sa quatrième place grâce à sa victoire contre les Wolfs, 13 à 7. Le réveil d’une équipe blessée. Le carré du haut va être palpitant.

 

 

L’Open National : Benoît Pelleray, joueur local, a remporté cet Open face à Marc Stubley. Benoît Pelleray avait l’avantage d’évoluer sous les applaudissements nourris des supporters rochelais, laissant Marc Stubley seul contre tous. Marc Stubley, qui n’est pas un inconnu du circuit, jouait là sa deuxième finale après celle de Châtellerault. Il va remettre le couvert en Grand Prix, ce sera sa deuxième participation. Marc a aussi remporté le tournoi vétérans organisé lors de l’Open régional de Vivy en janvier. On parle de la façon de jouer de Marc, en tout cas deux fois finaliste en Open National cette saison, cela prouve que ce joueur a du talent. Et en plus de son talent, Marc est armé d’une très grande quantité de gentillesse. Et Marc pointe son nez en haut du classement du Top Open. 8 points séparent le troisième de ce classement, Fabien Couédon, du cinquième, Marc Stubley. Alors Marc, envie de jouer en tant que permanent en Grand Prix ?

Ont été éliminés en demi-finale, Thierry Foucaut et Cédric Santraine. Eliminés en quart de finale, Christophe Faurie, Kévin Godeau, Xavier Marchesseaux, Sony Massias.

Kévin Godeau, quart de finaliste : « Mes impressions sur mon quart de finale ? Plutôt content, c’est la deuxième performance que je fais cette année après ma demi-finale à st James. C’était un Open difficile pour moi dans l’ensemble par rapport à mes adversaires car j’ai été quatre fois à la décisive dont deux fois en étant mené 3/0. Donc pas mécontent de ce quart de finale ».

Sony Massias, quart de finaliste : « J’ai eu de bonnes sensations dés le matin et la confiance est venue au fil des tours. Je suis passé complètement à côté de mon quart de finale, un peu de pression vu l’ enjeu, et mon adversaire jouait très bien en plus. Un peu de regret, mais content de ma journée ».


Thierry Foucaut, demi-finaliste : « En résumé un premier tour passé sur une grise de mon adversaire. Les autres tours ont été fait en passant par diverses émotions, bonnes et moins bonnes, mais je m'en sortais à chaque fois jusqu'à la demi finale, où marc a été très solide. Une erreur, il ferme, casse ferme derrière. En fait, je n’ai pas beaucoup joué, complètement dominé par Marc, mais très content de mon parcours. Cela faisait longtemps ».

 

Marc Stubley : « Oui, une finale très dure où j'étais peut être le favori, ce qui était un peu bizarre.....j'avais mes chances pour gagner mais j'ai loupé deux billes faciles et mon adversaire a fait un seule erreur. Alors il mérite de gagner ce match...Très content quand même de prouver encore que je mérite d'être là, et ceci malgré le fait d'avoir eu la chance de battre Dave Pierret, j'ai très bien joué mes autres matchs ......Toute a changé cette année pour moi sur le tapis, j'ai décidé d'arrêter d'écouter les autres et leurs conseils parce que je suis très têtu... J’ai retrouvé mon jeu d'instinct et ma façon de jouer nature...j'ai travaillé beaucoup le mental et j'ai décidé de tout donner cette année en équipe et en individuel...j'ai entendu souvent que je fermais mes tables a l'envers mais j'ai passé des années aussi a rouler à gauche et c'est bien connu que les gallois sont bien taré .....j'ai une superbe femme et deux enfants qui comprennent ma passion et me supportent à 100 %... même si c'est très dur de pas être avec eux les week-ends ça me donne beaucoup de force..... je suis très bien dans mon équipe aussi et les Goos Pool montrent encore une fois qu'on est des winners parce qu'on se donne toujours à100% et nos perfs en équipe et en individuel sont les preuves.....et oui j'ai la rage de monter en grand prix l'année prochaine et représenter les gallois...c'était pas mon objectif en début de saison mais depuis ma perf a Châtellerault j'ai travaillé dur pour réussir mais ça va pas être facile parce que il y a des joueurs de taille que je respecte beaucoup qui vont essayer de m'empêcher mais en tout cas je vais tout donner ...Go Wales !!!