Compte rendu de l'Open National du Nord Pas de Calais

Compte rendu Calais 2015

« Bienvenue chez les Chtis ». La reconstitution du célèbre film, avec comme acteurs principaux les joueurs de billard présents. Même le décor était là, la roulotte à frites et son plat non moins célèbre, la « fricandelle » avec sa sauce Piccadilly.

C’est l’Open National du Nord Pas de Calais qui nous a accueilli ce week-end. Après Saint James et son magnifique parquet, c’est de la belle moquette que nous retrouvons dans la salle Nelson Mandela à Calais. Un lieu idéal et convivial mis à la disposition par la mairie de Calais. Les billards alignés au millimètre, lumière très satisfaisante et une température au-delà de ce que l’on pouvait espérer, parfois même trop chaude, surtout dans le milieu de la salle. Dehors, nous avons eu droit à un vent très fort et glacial, mais on est dans le nord, on ne pouvait pas s’attendre à voir pousser des cocotiers. Et puis l’accueil chaleureux des « gens du Nord » a fait le reste. A noter que l’association Nord Pas de Calais a bien voulu participer au financement d’Open Mag Calais. Interview des délégués de cette Association.

Un grand bravo à toute l’équipe de bénévoles et des délégués regroupés sous la bannière de l’association régionale Nord Pas de Calais. Un grand merci à la mairie de Calais, qui, par son aide, a permis la réussite de ce grand rendez vous. Nous avons d’ailleurs eu la visite très sympathique de madame Michèle Ducloy, deuxième adjointe au maire, chargée de l’emploi, et de monsieur Eric Houdayer, conseiller communautaire des trois pays. Je me permets, au travers de ces lignes, de leur transmettre mes respects pour ce qu’ils font pour le billard. Nous avons eu avec eux une discussion qui en dit long sur l’envie de la mairie de Calais de poursuivre ce partenariat avec les organisateurs de l’Open National.

 

Toujours présent aussi dans tous les Opens, avec son équipe «  les Ducs d’Anjou », Fabrice Leval, président de l’AFEBAS, a bien voulu répondre à nos questions. Interview de Fabrice Leval.

 

Le vendredi soir était réservé à la compétition NC/0 et au flyer. Le NC a été remporté par Thomas Jacquet, un ancien du Saint Michel de la grande époque, face à Quentin Dumont. Ont été éliminés en demi-finale, Gaël Ducrocq et Alexis Klinka. Alexis Klinka, un espoir de 13 ans, qui a vraiment hâte de pouvoir s’inscrire en équipe, avec des grands, et de participer au championnat AFEBAS. Interview de Thomas Jacquet par Thierry Foucaut.

Alexis Klinka « je perds 1 à 3 en demi-finale, j’ai mal joué, je suis déçu car j’aurais pu aller plus loin dans ce tournoi et faire la finale ». Alexis, c’est bien de la graine de champion !

Le flyer a été remporté par Christophe Fournaud face à Sébastien Demilly. Ont été éliminés en demi-finale, Grégory Desmet et Alexis Bayeux.

 

Le samedi, place à l’Open National avec plus de 200 joueurs, et ses compétitions jumelées, le Grand Prix, bien sur, mais aussi les tournois féminin et espoir.

Grand Prix : victoire de Stéphane Mroczkowski face à Paul Coldrick, 7 à 5.

J’ai rencontré Pascal Gressier qui, pour son premier Grand Prix, n’avait pas l’air impressionné. Il attendait avec sérénité le tirage. Sa seule gêne… C’est la cravate qu’il supporte plus ou moins bien. Oui, beaucoup de sérénité pour Pascal qui élimine d’entrée de jeu un habitué du Grand Prix, Frédéric Dionet, 7 à 6. Lors de la belle, Fred a la ferme, il est sur la noire, mais voilà, tant que cette noire n’est pas empochée… Pascal a encore 6 billes sur le tapis, il les rentre une à une, calmement, avec un peu de réussite, et se replace idéalement sur la noire, gagné ! Depuis le début de la saison, Frédéric Dionet manque totalement de réussite. Cette réussite qui accompagne souvent ses adversaires et qui lui manque terriblement quand il en faut.

Pascal Gressier : « très content d’avoir gagné, je suis resté calme même avec 6 billes à rentrer ». Par contre, Pascal n’a rien pu faire contre Stéphane Mroczkowski, en demi-finale, défaite 7 à 0. Interview de Stéphane Mroczkowski par Dave, après sa victoire contre Julien Raiwet en quart de finale. En quart de finale aussi, Paul Coldrick contre Elie Christidis, 7 à 2. Un Paul Coldrick qui score sans faiblir, 7 à 0 contre Christophe Wailly en huitième, 7 à 2 en demi-finale contre François Catalan. Mais Paul ne peut rien contre Stéphane en finale, défaite 5 à 7.

L’Open National a été remporté par Philippe Constantin du Buckingham de Châtellerault, « un gars de chez nous » face à Bahra Thami. Moi aussi je suis de « chez nous ». Un beau match pendant lequel Philippe était très concentré. Le point de la victoire a été acquis suite à une noire rentrée en cours de jeu par Bahra. Interview de Philippe Constantin par « José, un gars de chez nous » et de Bahra Thami par Dave, après la finale. Ont été éliminés en demi-finale, Christopher Doury, encore « un gars de chez nous », et Philippe Salingue. Le Poitou a fait fort à Calais !

Le tournoi féminin a été remporté par Carole Boissière face à Béatrice Coutagne. Nous n’avons pas pu interviewer ces deux joueuses face caméra, néanmoins, Béatrice a bien voulu répondre à mes questions sans caméra. Compte rendu de cet entretien dans le prochain Open Mag. Ont été éliminées en demi-finale, Sarah Seulin et Cyrielle Maerten.

En championnat, en Elite, à quatre journées de la fin de la saison régulière, la lutte est chaude tant pour rester en haut de tableau que pour éviter les places peu enviables de fin de classement. Les Txchinkoy’s, les Bull’s Brothers continuent à survoler la division, avec un 3 sur 3 et leur victoire face aux Scorpions, un des plus sérieux poursuivants. Les Scorpions qui occupent toujours la troisième place après Calais.  En Nationale 1, dans les deux groupes, les leaders ont été soumis à rude épreuve. C’est la révolte, aussi bien en Elite qu’en Nationale 1, et les équipes que l’on croyait endormies donnent du fil à retordre aux favoris. En Nationale 1, les faits les plus marquants ont été les revers des Ninjas (1 défaite, 1 nul et 1 gagné) et du Droopy Pool 1(2 défaites sur 3). Ils ont payé cash les frais de cette révolte.

Vous trouverez un compte rendu plus complet sur les championnats et les compétitions de Calais, des commentaires, des photos et les interviews vidéos (8 vidéos) sur le site dédié aux Opens « open-mag.fr »

 

La finale de l’Open National. Philippe Constantin mène 1 à 0 sur la première partie. Deuxième partie, Philippe casse mais ne rentre pas de bille. Bahra Thami reprend la main mais se bloque sur ses billes. C’est à Philippe de jouer, il est sur sa dernière bille pas très bien placée, mais il l’empoche et se replace sur la noire, il la rentre, 2 à 0. Les deux premières parties ont été bien rythmées. La troisième partie est plus accrochée, il y a quelques imprécisions, le jeu est bloqué dans un camp comme dans l’autre. Philippe profite d’une faute de Bahra pour aller à la ferme mais il laisse la noire en poche et cachée par une couleur. Bahra n’a d’autre ressource que de snooker. Philippe tente de se sortir de ce mauvais pas mais il touche une couleur adverse. Bahra hérite de deux coups suite à cette faute. Avec un seul coup, il débloque ses deux couleurs, les empoche, se replace sur la noire, et la rentre sous les applaudissements du public, 2 à 1. La quatrième partie voit la noire en cours de jeu s’arrêter devant une poche. Les supporters de Bahra ont retenu leur souffle jusqu’à l’arrêt de la noire, ouf. La partie continue, Philippe a la main, il lui reste 7 billes, qu’il rentre en s’aidant une fois d’un snook, puis se replace sur la noire, toujours en poche, et la rentre, 3 à 1. Ensuite Bahra revient à 3 à 2. Sixième partie rondement menée par Bahra qui marque son troisième point, 3 à 3. Septième partie, les deux joueurs gèrent leur partition, tous les deux veulent ce quatrième point. Finalement c’est Bahra qui mène 4 à 3. Philippe revient  4 à 4. La rencontre est stressante pour le public, mais pour les deux joueurs aussi, c’est à celui qui perdra le moins de lucidité que va revenir la gagne. Effectivement, sous la pression de Philippe, Bahra tente un coup difficile, et c’est là qu’il rentre malencontreusement la noire en cours de jeu. Victoire de Philippe 5 à 4.

Philippe Constantin : « Il va falloir que je trouve mon habit de Grand Prix dans l’armoire, j’espère que je n’ai pas trop grossi ».

 

 

 

 

 

Béatrice Coutagne, finaliste du tournoi féminin : « 

« Quand j’ai commencé hier, je ne pensais pas arriver là, en finale. Les premières parties n’étaient pas extraordinaires et je ne me voyais pas aller très loin dans ce tournoi.

 

 

 

Revue de détail en championnat Elite avant l’Open National des Sables d’Olonne. Les Txchinkoy’s et les Bull’s Brothers, avec un 3 sur 3, continuent de caracoler en tête. Les Scorpions, avec une victoire et deux défaites gardent quand même la troisième place. Deux défaites, oui, mais contre les deux grosses cylindrées du groupe, les Txchinkoy’s et les Bull’s Brothers. Les Scorpions n’ont pas pu rééditer les exploits réalisés aux matchs aller contre les Bull’s Brothers (10 à 10) et les Txchinkoy’s (victoire des Scorpions 11 à 9). Voilà pour les trois premiers du classement. Les Goos Pool, avec une victoire contre le Flann O’Brien (13 à 7) et deux défaites contre les Txchinkoy’s (7 à 13) et les Wolfs Pool (9 à 1), sont en quatrième position à un point des Scorpions. Avec le même nombre de points, les Wolfs Pool avec deux victoires (contre les Ducal’s Pool, 11 à 9 et contre les Goos Pool, 11 à 9) et une défaite contre les Gunners, 7 à 13, sont à la lutte pour le carré final comme les Goos Pool. Pour le Black Bird, en cinquième position, rien n’est encore perdu pour rejoindre le carré final, mais il lui faudra enchaîner les bons résultats. A Calais, le Black Bird a fait 1 sur 3, ce n’est pas suffisant pour prétendre intégrer le carré de tête. En septième position, nous trouvons les Gunners, à 4 points du Black Bird. Les Gunners ont fait 3 sur 3 à Calais. Victoires contre le Black Bird, les Wolfs Pool et les Ducal’s Pool. Très belle performance des Gunners qui ont plus que jamais le Black Bird en point de mire. En Vendée, les Gunners auront comme adversaires, l’Entracte, les Ducs d’Anjou et le Fair Play 1. Encore un 3 sur 3 et les Gunners regarderont encore un peu plus devant eux et non plus derrière. Le Fair Play 1, pour sa première année en Elite, se comporte très bien. Le Fair Play quitte Calais avec une victoire, un nul et une défaite. Mais ce n’est pas facile de s’extirper de cette zone de turbulence qu’est cette deuxième moitié de tableau où toutes les équipes font le forcing pour s’en sortir. C’est la même chose pour le Flann O’Brien, les Ducs d’Anjou, l’Entracte 1et le Ducal’s Pool. Toutes ces équipes ont plus ou moins de victoires à leur actif, c’est déjà une belle performance. Elles vendront de toute façon très chèrement leur peau. N’oublions pas qu’il reste encore quatre journées et qu’aucune équipe n’a encore abdiqué.

Revue de détail en championnat Nationale 1 avant l’Open National des Sables d’Olonne

Groupe A : le matelas se rétrécit pour le Droopy Pool 1, 4 points d’avance après St James sur le deuxième, 2 points d’avance après Calais sur le Crack Tapis et 3 sur les Daltons. Lors de la première journée, le Droopy Pool 1 s’est fait croquer par les Loups, défaite 7 à 13. Pendant ce temps les Daltons marquaient les 3 points de la victoire face aux Surcouf, les Daltons sont aux basques du Droopy. Les Loups sont heureux de cette victoire, cela ne change rien à leur classement, mais cela prouve qu’ils ne sont pas à leur place en bas de tableau. Alain des Loups : « Nous avons engagé une intervenante, Carine Delburg, joueuse en Départementale 2, qui a marqué les deux premiers points. C’est bien Carine qui nous a mis sur orbite. Nous, les anciens, n’avons pas voulu être ridicules et nous avons déroulé tranquillement pour finalement gagner par 13 à 7. C’est génial ». Malheureusement les Loups ne se sont pas servis de cette victoire pour rebondir, ils perdent 7 à 13 contre les Inconnus et 6 à 14 contre les Bull Dog’s.

 

Les Daltons repartent de Calais avec une victoire, un nul et une défaite face au Droopy Pool 2 (9 à 1). Cette victoire à l’arraché du Droopy Pool 2 face aux Daltons permet au Droopy Pool 1 de garder 3 points d’avance sur les Daltons. Entre les deux Droopy c’est vraiment l’entraide ! Après ses deux victoires et une défaite à Calais, le Crack Tapis a dépassé les Daltons et se trouve en embuscade à 2 points du Droopy Pool 1. Les Black Angels 1 restent en quatrième position mais grignotent des points, de 6 points de retard ils sont passés à 4 sur le Droopy Pool 1. Les Bull Dog’s qui étaient neuvième après St James font un bond en avant en se classant cinquième, grâce à leurs  trois victoires alignées à Calais. Victoire contre le Crack Tapis (12 à 8), contre le Droopy Pool 2 (12 à 8) et contre les Loups (14 à 6). Une victoire contre le Crack Tapis, un des favoris de ce groupe, il fallait le faire. Les Combattants, avec 2 victoires et un nul s’accrochent pour rester dans le ventre mou du classement et aller plutôt vers le haut en inscrivant des victoires importantes pour la suite. Les Surcouf, les Inconnus, l’Américan Ball Dijon, le Droopy Pool 2, luttent pour se rapprocher le plus près possible de la première moitié du classement. Les Loups et les Dolphindian’s 1 ferment la marche.

Groupe B : Quel retournement de situation dans ce groupe ! On croyait les Ninjas bien calés dans leur fauteuil, et bien ils ont un coup de mou les Vendéens. La première alerte fut sonnée à St James avec une défaite contre le Black Sheep, 9 à 11. A Calais, première rencontre, contre le Black Ball, défaite 8 à 12. Ensuite, contre les Mortimers 98, c’est un nul. Troisième rencontre, enfin une victoire, 15 à 5, contre le Seven Pool. Et les Ninjas se retrouvent quatrième ! Les poursuivants, eux, se réjouissent du coup de mou des Vendéens. Ca revient fort derrière ! Le Buckingham avec un 3 sur 3, le Black Ball avec un 2 sur 3, le Mortimers 98 avec 2 nuls et une victoire, les Diam’s avec 2 victoires et une défaite, ça fait du beau monde tout ça. Il y en a devant et derrière les Ninjas. Il serait bien hasardeux d’établir un pronostic en ce qui concerne les élus du carré de tête. Jusqu’au Diam’s à 6 points, tout devient possible.

Et puis du septième au douzième il n’y a que 6 points, là aussi ça devient chaud.

Claude Luneau du Buckingham : « Quoi dire sur cet open à part bravo à mes coéquipiers pour ces 3 victoires en championnat et la victoire de Philippe Constantin à l'open. La première victoire sur le score de 11 à 9 contre le Seven Pool puis encore 11 à 9 contre le Quai 8 (1) alors que nous menions 7 à 0 donc heureusement qu'il y a la victoire au bout sinon........Et enfin belle victoire 12 à 8 contre les Black Ball qui jouent eux aussi la première place avec nous. A l'arrivée et bien 3 équipes à la première place à égalité de points mais nous sommes troisième par la différence. Impatients d'être à l'open de Vendée.......... ».