Open National de VIVY (49)

Le carnet d’Antoine

Après le retour d’Open de Vivy, voici venu le moment de mettre en page tout ce que j’ai vécu pendant ce week-end dans le deuxième numéro d’ « Open Mag ».

Vous allez pouvoir regarder les vidéos, photos et autres infos sur le site : www.open-mag.fr.

(enfin dès que possible). Pour ce numéro d’Open Mag de début de saison, vous remarquerez la photo de couverture : c’est une affiche publiée par l’AFEBAS lors de la saison 1994 /1995. C’est mon petit clin d’œil aux bâtisseurs qu’ont été Pascal Drecq, Daniel Letzelter, Jean-Pierre Trichard, Thierry Golhen, Michel Gies et Dominique Pénichou. Tous ces Présidents d’Associations régionales sont à l’origine de ce monument qu’est l’AFEBAS. L’AFEBAS, première association de France de Black Ball.

Mais en attendant la parution de ce magazine, je vais vous faire part ici de mes premiers commentaires, de mes premières impressions, de mon vécu à Vivy, de ma formidable aventure près de vous tous. Je ne vous connaissais que par l’intermédiaire d’infos venus de l’AFEBAS grâce à son site. Et là, à Vivy, j’ai côtoyé tous ces champions que j’ai toujours admiré mais jamais approché. Et bien ces champions ils sont sympas.

Mon aventure a commencé le vendredi soir dans cette sobre mais très conviviale Halle des Sports de Vivy. L’accueil qui m’a été réservé a été chaleureux. Tout y était, même la moquette, non pas celle que l’on fume, non, mais celle que l’on piétine de joie ou de déception quand un point est gagné ou perdu. Ce vendredi soir était donc consacré à une étape, la première de la saison, du Trophée de l’Anjou. Ce vendredi soir a été l’occasion d’une remise du Trophée de la saison 2013 / 2014 à un joueur de Départementale 2, Aurélien Brillet. Trophée remis par Fabrice Leval, Délégué Régional et nouveau Président de l’AFEBAS (photos et vidéos sur le site de www.open-mag.fr). Vous trouverez l’interview de Fabrice Leval dans le numéro 1 du magazine Open Mag.

 

Le samedi, place à l’Open National. Il est 9 h, la compétition peut commencer. Il est 11 h 45 quand Karine Kruz est proposée pour procéder au tirage du premier Grand Prix AFEBAS de la saison. Il y a eu un léger flottement après le tirage, puis un deuxième tirage a eu lieu…Il faudrait peut être un peu plus de discipline en ce qui concerne le tirage du Grand Prix. Le Grand Prix c’est la vitrine de l’AFEBAS et cette compétition doit être gérée sans aucune bavure. Et cette vitrine doit être exempte de tout reproche. Bon c’est la première étape, les prochaines cela va être au top. Deux joueurs font figure de favoris pour cette grande compétition, Christophe Thébault et Paul Coldrick. Mais il ne faut surtout pas ignorer le bataillon de prétendants au podium, et ils sont nombreux à vouloir bouleverser cette hiérarchie prétendument établie.

Et pour preuve le tableau final en est la meilleure réponse ; un Antoine Storme époustouflant, impressionnant, impérial, qui n’a fait aucun cadeau à son compère des Scorpions, Christophe Thébault. Deux équipiers des Scorpions en finale. Christophe Thébault a eu un parcours on peut le dire aisé. Mais la finale a été autrement plus délicate. Antoine a mené même 3 à 0, puis 3 à 1, puis s’est fait rejoindre 4 à 4. Ensuite c’est Christophe qui a pris le dessus, 5 à 4 et enfin le score final 7 à 5 pour Christophe Thébault. Interviews de Christophe Thébault, Antoine Storme, Paul Coldrick, par mon complice « Dave » sur  www.open-mag.fr

 

Antoine Storme a montré tout au long de son parcours un talent hors du commun. Par exemple en demi-finale contre Paul Coldrick. Paul mène 1 à 0 et s’apprête à conclure pour un 2 à 0. Mais il lui faut entrouvrir une poche, ce qu’il essaye de faire, la blanche tombe. Avec deux coups, Antoine Storme construit son jeu tout en empêchant Paul Coldrick d’attaquer. Antoine conclut sur une noire difficile suite à une mauvaise replace. Ensuite Antoine enchaîne les parties pour mener 3 à 1. Les deux joueurs offrent un beau spectacle, Antoine Storme est impressionnant et donne du fil à retordre à Paul Coldrick. A 4 partout, Paul Coldrick est obligé de défendre à force de snook et avec sept billes sur le tapis. On sent Paul pas à son affaire, il manque des coups importants sous la pression de son adversaire. Paul n’arrive pas à construire, à contrario Antoine joue tous les coups même les plus hardis, il ne se pose pas de question, il attaque. Et presque tout lui réussit. A 6 partout c’est Antoine Storme qui remporte la belle et le ticket pour la finale.

 

Ce samedi là, jour d’Open, fut aussi l’occasion de faire des rencontres très intéressantes. J’ai rencontré Alexis Klinka, triste de ne pas avoir disputé un tournoi Espoirs à Vivy, triste d’avoir fait autant de kilomètres depuis son Nord natal sans avoir joué en compétition. Je relate notre conversation dans le numéro 1 d’Open Mag. Alexis sera pour moi un favori pour le TOP Espoirs. J’ai rencontré aussi Laurent Carrère, le sympathique patron de l’hôtel St Paul à Vivy et joueur d’Elite dans l’équipe des Ducs d’Anjou, avec comme équipier notre Président Fabrice Leval. Je raconte notre entretien dans Open Mag.

 

L’Open National a été remporté par Richard Lemerre devant Abdou Adlaine.

Ont été éliminés en demi-finale, Christophe Faurie et Franck Laumonier.

Richard Lemerre : « de voir jouer le Grand Prix sans moi m’a donné du jus pour gagner l’Open ». Interview de Richard Lemerre et Abdou Adlaine par Dave sur www.open-mag.fr

 

Chez les féminines, c’est Virginie Verkerke qui remporte le tournoi, devant Karine Kruz joueuse très sympathique mais toujours aussi timide devant un micro. Interview de Virginie Verkerke par Dave sur www.open-mag.fr

Et qui dit Open National dit Championnat Elite et Nationale 1.

Les promus ont rencontré les anciens avec des fortunes diverses. Ce ne sont que les trois premières journées et les déçus pourront se rattraper lors du prochain Open National à Châtellerault (c’est dans ma région !). En tout cas à Vivy j’ai vu deux équipes de bouchers à mon avis favoris de ce Championnat Elite, les Txchinkoy’s 1 de St Emilion et les Scorpions d’Etrechy avec des joueurs talentueux des deux côtés. Ce sont d’ailleurs ces deux équipes qui étaient sur le podium la saison dernière. Et puis il y a les Bull’s, ben c’est ma région il faut bien que j’en parle, les Bull’s n’étaient pas loin (troisièmes) la saison passée. Alors cette année et bien ils vont monter d’un cran ou deux.

Bonne saison et bons matchs à toutes et à tous,

Bien amicalement, Antoine